Nouvelles

Pour diffusion immédiate Le 1er mars 2023

HYDRO-QUÉBEC FAIT LE POINT SUR LA PANNE SURVENUE DANS LE HAUT-PONTIAC LES 4 ET 5 FÉVRIER 2023

Gatineau, le 1er mars 2023 – Hydro-Québec a présenté aujourd’hui aux maires de L’Isle- aux- Allumettes, de Chichester, de Sheenborro, de Mansfield-et-Pontefract et de Waltham, à la préfète de la MRC de Pontiac et au député de Pontiac son analyse préliminaire des causes de la panne survenue les 4 et 5 février derniers. La rencontre a aussi permis d’exposer les mesures prises et à prendre afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise.

Configuration du réseau électrique dans le secteur ouest de la MRC de Pontiac

Pour plusieurs raisons, le réseau électrique qui dessert le Haut-Pontiac est synchronisé avec le réseau de l’Ontario. Au besoin, il peut aussi être synchronisé avec le réseau du Québec et alimenté par celui-ci. Dans les deux cas, Hydro-Québec utilise l’énergie qu’elle achète des centrales hydroélectriques de Waltham et des Chutes-Coulonge, qui appartiennent à Evolugen, pour fournir une bonne part de l’électricité distribuée à ses clients.

Froid extrême et record historique de consommation d’électricité

Le samedi 4 février, alors que le réseau du Haut-Pontiac était synchronisé avec celui de l’Ontario, des perturbations sur le réseau ontarien y ont entraîné, par ricochet, une panne majeure. Malgré plusieurs tentatives et l’accès à la production de la centrale de Waltham, Hydro-Québec n’a pas été en mesure de rétablir le service. En raison des températures glaciales, la consommation d’électricité atteignait à ce moment un sommet historique. Hydro- Québec a ensuite tenté d’alimenter le Haut-Pontiac à partir de la centrale des Chutes-Coulonge, également disponible à la production, et du poste Cadieux situé plus à l’est, mais ces tentatives n’ont pas fonctionné. Il a alors été demandé à la clientèle du secteur de restreindre le chauffage à une seule pièce par bâtiment de façon à faciliter le rétablissement du service. Enfin, le dimanche 5 février en soirée, grâce aux manœuvres réalisées par les équipes d’Hydro-Québec et à la collaboration de la population, le service a été rétabli sans qu’il soit nécessaire d’utiliser les génératrices qui venaient d’être dépêchées sur place.

Davantage de redondance et de robustesse

Afin de disposer de suffisamment de redondance et d’assurer la robustesse du réseau, Hydro- Québec a agi sur trois plans. D’abord, une procédure a été élaborée en vue d’alimenter ce secteur à partir du réseau québécois en cas de pépin sur le réseau ontarien. Ensuite, Hydro- Québec a établi des points de raccordement qui permettent d’injecter la puissance de génératrices dépêchées sur place. Enfin, les seuils de déclenchement des disjoncteurs installés sur la ligne électrique en provenance du poste Cadieux ont été rehaussés, ce qui permet de faire circuler davantage d’électricité par cette ligne. Ces trois éléments contribueront à la redondance et à la robustesse du réseau électrique dans le Haut-Pontiac.

Patrouilles sur le terrain

Les équipes d’Hydro-Québec patrouillent actuellement l’ensemble du secteur touché par les pannes du 4 février afin de déterminer les travaux à effectuer pour qu’à l’avenir, la remise sous tension soit plus rapide. D’autres solutions sont aussi à l’étude. Evolugen continue d’offrir toute sa collaboration à Hydro-Québec dans ce dossier.

« Au cours des dernières années, des efforts considérables ont été déployés pour améliorer la qualité du service dans la MRC de Pontiac, y compris la réalisation de nombreux travaux de maîtrise de la végétation et des améliorations techniques. Nous comprenons les préoccupations du milieu à la suite de la panne majeure survenue récemment. Nous avons la ferme intention de poursuivre nos efforts avec la même énergie et la même rigueur pour accroître la fiabilité du service », conclut Alain Paquette, conseiller – Relations avec le milieu à Hydro-Québec.

– 30 –

Hydro-Québec
Relations avec le milieu –
Lanaudière, Laurentides, Laval et Outaouais

Comments are closed.

Close Search Window