Nouvelles

Benoit Lauzon, préfet de la MRC de Papineau, Jane Toller, préfète de la MRC de Pontiac, Marc Carrière, préfet de la MRC des Collines-de-l’Outaouais, Chantal Lamarche, préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau, ainsi que Maude Marquis-Bissonnette, mairesse élue de Gatineau, unissent leurs voix pour exiger du gouvernement du Québec d’offrir des primes justes et équitables à l’ensemble des technologues en imagerie médicale de la région de l’Outaouais.


Le 12 juin, le ministre de la Santé a annoncé que les incitatifs financiers offerts aux technologues en imagerie médicale des hôpitaux de Hull et de Gatineau seront également offerts pour les hôpitaux de Maniwaki et de Papineau. Cette somme sera de 22 000 $ pour le personnel des hôpitaux de Hull, Gatineau et de Papineau et de 18 000 $ pour celui de l’hôpital de Maniwaki. Les technologues en imagerie médicale de l’hôpital de Shawville et de l’hôpital Memorial de Wakefield ne sont toujours pas éligibles à cette prime puisque, selon le ministère, la situation n’est actuellement pas aussi critique dans ces deux hôpitaux. En ce sens, les établissements du réseau offrant un service d’imagerie médicale rattaché à un hôpital de la région devraient également être admissibles et pouvoir bénéficier de cette mesure (ex. : service d’urgence du CLSC Petite-Nation).


Les MRC de l’Outaouais, ainsi que la ville de Gatineau, réitèrent qu’il est impératif d’avoir une solution régionale et équitable incluant tous les hôpitaux de la région de l’Outaouais.


« L’Outaouais a depuis plusieurs années des défis uniques en matière de recrutement dans le domaine de la santé, particulièrement avec la proximité de l’Ontario qui offre de meilleurs salaires et conditions de travail aux employés du réseau. Nous avons rencontré les ministres concernés la semaine dernière et nous leur avons transmis un message commun qu’il faut une solution régionale équitable qui inclut toutes nos communautés, pour ne pas créer davantage de disparités », explique Benoit Lauzon, préfet de la MRC de Papineau. « En excluant des primes offertes les technologues en imagerie médicale des hôpitaux de Wakefield et Shawville et au CLSC de la Petite-Nation, nous craignons que le gouvernement ne fasse que déplacer le problème dans un système déjà fragile. »


« Le gouvernement du Québec dit qu’il va surveiller l’impact sur les services de ne pas octroyer les primes aux technologues en imagerie médicale des hôpitaux de Shawville et Wakefield. Nous savons quel sera l’impact ! Cela met les deux hôpitaux ruraux et bilingues en position extrêmement précaire de perdre le peu de technologues en imagerie médicale qui se dévouent chaque jour pour offrir ce service à notre population », indique Jane Toller, préfète de la MRC de Pontiac.


« L’exode que le gouvernement cherche à prévenir en offrant une prime dans certains hôpitaux de l’Outaouais, c’est à Shawville et Wakefield qu’il va survenir ! Dès le début, nous avons indiqué au ministère de la Santé qu’il faut une solution régionale pour maintenir l’attractivité de la profession en Outaouais. Maintenant, en plus de compétitionner avec l’Ontario, les hôpitaux de Wakefield et Shawville font face à une compétition avec les autres hôpitaux de notre région », ajoute Marc Carrière, préfet de la MRC des Collines-de-l’Outaouais.


« Je suis mitigée à la suite de l’annonce confirmant les sommes qui seront seulement attribuées aux hôpitaux de Maniwaki et de Papineau. Heureuse des avancées, mais déçue du manque de reconnaissance envers nos professionnels. À l’heure actuelle, il reste encore du travail à faire afin d’être juste et équitable pour l’ensemble des technologues en imagerie médicale de l’ensemble de l’Outaouais. Mon message reste le même, cette prime doit être attribuée à tous.tes les technologues de l’Outaouais. Cette action pourrait également être un levier primordial pour le recrutement de main-d’œuvre dans les MRC rurales », affirme Chantal Lamarche, préfète de la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau.


« Je joins ma voix à celle des préfets.es pour une distribution juste et équitable des primes aux technologues en imagerie médicale de toute la région. Leur demande est essentielle pour garantir que chaque communauté, qu’elle soit urbaine ou rurale, puisse offrir des services de santé de qualité. En négligeant certains établissements, nous risquons de compromettre la qualité des services offerts à l’ensemble de nos citoyens.nes. Le gouvernement se doit d’adopter une approche qui bénéficie à l’ensemble de l’Outaouais », de conclure Maude Marquis-Bissonnette, mairesse élue de Gatineau.

Comments are closed.

Close Search Window